Nous quittons Poum pour la troisième étape de notre périple qui doit nous emmener aujourd'hui à Koné, village en plein développement et capitale de la Province Nord. Mais notre première escale matinale nous fera découvrir la région de Koumac, à un saut de puce de Poum juste derrière la mine de nickel de Tiébaghi.

mine de tiebaghi
Aux pieds de la mine de nickel de Tiébaghi, la lagon...

Les membres du club "Les Ailes du Nord" nous attendent autour de la piste, l'occasion de revoir les copains du Nord et de les encourager à se joindre au groupe lors du prochain Tour 2008. Les plus jeunes ont droit à leur baptême de l'air, l'occasion de faire découvrir l'ULM au grand public. Ils en redemandent !

bapteme de l'air
Baptême de l'air pour les enfants de Koumac

ulm

Après le repas pris à l'ombre des hangars de l'aérodrome, nous repartons pour Koné, et Voh sur notre route, dans l'espoir de voir le fameux coeur du même nom, rendu célèbre par le photographe Yann Arthus-Bertrand. A mesure de notre progression, nous voyons la météo se dégrader devant nous, les ULM trois axes, partis devant, nous informent par radio qu'un mur de pluie les oblige à modifier leur route, certains décident de contourner l'obstacle par la mer au dessus du récif, d'autres tente une approche de Koné par la vallée. La météo qui nous avait accompagné de son plus beau ciel bleu jusque là semble devenir capricieuse. Nous continuons notre route en direction de Voh, notre vitesse de 90km/h nous laisse le temps de décider et de choisir la meilleure option. Une éclaircie semble apparaître devant nous, Denis pointe alors son doigt devant, me montrant la mangrove, je sais que le coeur de Voh ne doit plus être loin, nous redescendons à une altitude de 500 m environ et je vois enfin cette sculpture végétale parfaitement symétrique, la mangrove a conservé son coeur...

coeur de voh nouvelle caledonie
Le fameux Cœur de Voh, entre lagon et mangrove.

coeur de Voh, nouvelle caledonie

C'est magnifique et encore plus beau peut être, la rivière de Témala et les bras de mer autour du coeur qui serpentent entre les palétuviers éclairés un instant par une brève percée du soleil. Nous faisons un 360 complet au dessus du coeur avant de rentrer, sous une pluie battante, rejoindre l'équipe au complet sur la piste de Koné. Le mauvais temps semble être installé, nous resterons bloqués à l'hôtel. L'équipe décide de ne repartir que dans 2 jours, je ne peux rester et dois impérativement être de retour sur Nouméa. Les ULM boucleront finalement le Tour sans moi et rallieront Nouméa dans la grisaille.

riviere temala
Bras de mer dans la mangrove autour du Coeur de Voh

De ce voyage je retiendrai les merveilleux contrastes de couleurs que composent les paysages calédoniens, si différents du Nord au Sud, les îlots qui vus du ciel offrent un spectacle dont je ne me lasse pas, les récifs de corail, les rivières, le rouge de la terre, le vert de la Chaîne sont autant de couleurs et de formes qui composent mes images... J'ai eu la chance également de voir des requins à la surface, lors de notre survol de la côte Oubliée par exemple. Et je retiendrai bien sur l'Ile des Pins, grandiose ! Je rentrerai de ces 3 jours avec plus de 700 photos dont vous avez eu un aperçu en illustrant ces lignes, un moyen pour moi de partager avec vous ce long et beau périple de 1 500 km autour du caillou... 
A en lire vos nombreux commentaires, vous avez aimé ! Encore quelques balades à travers le caillou et je pourrai faire un joli bouquin sur la Calédonie ? Ca vous dirait ?