ouinne
Ravitaillement des ULM avant le départ de Ouinné

Au petit matin, les pilotes inspectent leur machine, font le plein d'essence tandis que notre pendulaire s'élance sur la piste de Ouinné, un dernier survol du village, de la baie et nous mettons le cap sur Canala, à 1h de vol. Nous arrivons bientôt à hauteur du massif le plus haut de la province Sud, le Mont Humboldt avec ses 1618 mètres, c'est à peu près notre altitude de vol.

riviere Ni
Embouchure de la rivière Ni

A ses pieds, serpente la magnifique rivière Ni qui se jette dans le lagon, puis viennent ensuite les premières tribus de la côte Est, nous laissons la côte oubliée derrière nous, Petit Borindi, Port-Bouquet et nous voilà au dessus de Thio et sa mine de Nickel surplombant le lagon. Tiens, le minéralier est en plein chargement...

mineralier Thiomine de Thio

Thio

Les couleurs oranges de la latérite contrastent avec le vert des montagnes et le bleu du lagon, derrière le col nous entrons ensuite dans la baie de Nakéty et passons la presquîle de Bogota, une mine ici et là juste en face une autre encore, toute la région vit du Nickel. Denis, mon pilote, entame la descente, il me demande de m'accrocher, ça souffle dans la vallée, un virage à 90° me surprend, je cris, et nous voilà dans l'axe de la piste de Canala où nous sommes attendu... Les habitants du village regardent nos drôles d'engins, je laisse ma place un instant, des baptêmes d'ULM feront le bonheur des enfants de Canala.

Canala

aerodrome de Canala
Baptême de l'air : l'occasion pour les enfants de Canala de découvrir leur tribu sous un autre angle !

repas

Un déjeuner de bienvenue, préparé par la mairie de Canala, nous attend sous le faré communal. Poissons grillés, patates douces, fruits et légumes du pays seront l'occasion de partager un moment tous ensemble avant de repartir pour ce qui sera notre plus long vol du périple. 3h30 pour relier Canala à Poum tout au nord... (à suivre)