carte caledonie

Après avoir découvert la baie de Prony vue du ciel, nous quittons maintenant la Grande Terre. Au dessus du Cap Ndoua on aperçoit déjà de nombreux îlots et l'Ile des Pins au loin, à 30 mn de vol. Le survol de la réserve spéciale marine Yves Merlet est exceptionnelle, magique, des récifs de corail surgissent en plein milieu de la mer sur une superficie de 167 km2, la plus grande réserve naturelle intégrale de France, nous offrant des couleurs irréelles où les fonds marins passent sans transition du bleu turquoise au bleu profond. Les îlots Nouaré, Améré, que Cook aborda en 1774, puis l'îlot Ndié apportent leur petite touche de sable blanc et des refuges pour la faune.

reserve marine merlet
Réserve spéciale marine Yves Merlet, entre la Grande Terre et l'Ile des Pins

ilot ndie
L'île Ndié avec son curieux récif de corail me fait penser à une raie manta...

Au dessus de la Passe de la Sarcelle, nous avons parcouru la moitié du trajet maritime. Nous abordons ensuite l'Ile des Pins par le Nord et la fameuse baie de Gadji (j'en avais déjà parlé ici) avec ses nombreux îlots, site rendu célèbre par le tournage du jeu télé Koh Lanta.

gadji ile des pins
Premiers îlots de l'Ile des Pins, baie de Gadji

Denis me propose de faire un tour de l'île par l'Est avant de rejoindre l'aérodrome et de retrouver notre équipe d'ultra légers. Nous longeons la côte, mon oeil ne quitte plus mon viseur, mon index est rivé sur le déclencheur de mon appareil photo, tout va très vite, je ne veux rien perdre.

ile des pins
La baie d'Oro juste devant nous... un spectacle extraordinaire, les cheveux au vent ! ou presque !

Je reconnais bientôt la baie d'Oro et son hôtel Le Méridien, puis les "rivières de sable" qui s'étendent jusqu'à la fameuse piscine naturelle, le site que je connais pourtant très bien prend une toute autre dimension depuis le ciel. Le contraste entre la piscine d'une eau turquoise et la couleur bleue sombre de la haute mer, juste derrière les roches, est saisissent.

piscine naturelle ile des pins
La Piscine Naturelle, baie d'Oro et ses "rivières de sable"

Nous continuons plus au sud tout en longeant les falaises bordées de pins colonaires pour arriver au dessus de la baie d'Upi avec ses pirogues traditionnelles slalomant entre des rochers posés comme des champignons, ça et là.

baie d'upi ile des pins
Survol de la baie d'Upi en compagnie des autres ULM

pirogues ile des pins
La baie d'Upi et ses pirogues traditionnelles en balade matinale

ile des pins
Un décor et des couleurs irréels composent se paysage pourtant bien réel ici à l'Ile des Pins où les courants et marées semblent avoir sculpté les fonds marins...

Un peu plus tard, les autres ULM nous ont rejoint, nous admirons nos engins les uns les autres sur fond de mer turquoise. La formation poursuit sa route sur l'îlot Nokanhoui à l'extrême Sud de l'Ile des Pins, le site est exceptionnel, cet instant est certainement le plus beau de la journée.

baie d'upi ile des pins
ULM en formation au dessus de la baie d'Upi

ilot nokanhoui
L'îlot Nokanhoui et sa palette de bleus... le turquoise dans trés peu d'eau, le bleu marine pour les grands fonds

ile des pins
Un ULM caméléon !

Nous remontons ensuite sur les baies de Kanuméra et Kuto, l'Ilot Bayonnaise puis regagnons l'aérodrome pour déjeuner tous ensemble à l'hôtel Kodjeu où chacun racontera son parcours, ses émotions... (à suivre)

kuto kanumera ile des pins
Baie de Kanuméra (à gauche) avec son rocher, et la baie de Kuto (à droite) et son ponton d'où accoste le Betico. L'îlot Bayonnaise plus loin...

kodjeu ile des pins
L'hydro-ULM dans la baie de Kodjeu, une curiosité pour les enfants de la tribu !