C'est "l'hiver" sous les tropiques mais depuis la mi-juillet c'est aussi, ce que l'on appel, la saison des baleines. Durant 2 mois environ, les baleines à bosses nous rendent visite et quittent l'antarctique pour se reproduire et mettre bas dans les eaux plus clémentes de notre lagon. Depuis quelques années des bateaux proposent le Whale watching depuis Nouméa ou le sud de la Grande Terre. Sans garantie de croiser leur chemin, nous sommes donc parti lundi sur un catamaran, le Bayou, pour une journée à la rencontre des baleines... Et bien nous avons été gâté puisqu'à peine monté sur le bateau, on nous signale sur la VHF la position d'un cétacé tout proche en baie de Prony non loin du wharf de l'usine de Goro Nickel.
Après quelques minutes de navigation on aperçoit au loin le souffle caractéristique des baleines, une espèce de fumé d'eau se dégage au dessus de la surface. Puis on voit enfin la bête, tout du moins son dos pour l'instant. C'est la première fois Anoëlla et moi que l'ont voit une baleine de nos propres yeux. Plusieurs bateaux sont déjà sur les lieux et restent immobiles un instant puis se déplacent lentement suivant le cétacé qui semble sortir de la baie. Je demande au skipper de me hisser en haut du mat avec mon matériel photo pour avoir un point de vue intéressant au dessus du lagon. Voyez les photos, un temps superbe, une mer calme et une baleine acrobate !!! Il n'est que 10 heures et la journée est déjà réussie !



Des observateurs (scientifiques) veillent à ce que le whale watching soit le moins nocif possible pour les baleines qui pourraient être dérangées par les moteurs des bateaux. Il est vrai que j'ai pu compter un moment pas moins d'une trentaine de navires dans la baie, il y avait même un ULM au dessus de nos têtes ! Des règles sont donc à respecter et les skippers ont l'habitude de travailler avec les scientifiques et leur communiquent d'ailleurs un tas de renseignements sur les baleines observées. D'un côté, depuis leur point d'observation, les scientifiques renseignent les skippers sur la position des baleines, d'un autre, ils récupèrent des infos relevés par les bateaux. Après avoir escorté la baleine un bon moment, les scientifiques demandent à tous les bateaux dans la zone de quitter les lieux, chacun s'en va de son côté et nous repartons observer d'autres zones...



J'ai envoyé par mail mes photos aux scientifiques de l'association Opération Cétacés et en ai profité pour leur poser quelques questions concernant leurs études, j'espère avoir des réponses et vous en dire davantage prochainement sur ces géants des mers...
En attendant je vous invite à lire le blog de Maya qui a observé les baleines, l'an dernier, durant 12 jours auprès des scientifiques, ça m'aurait bien plu !